On the Night that We Leave

@Resnik, Alisa

978-2492920004

Neuf

Présentation de Editions lamaindonne :

" « De Berlin à Saint-Petersbourg, en passant par Odessa ou l'Italie, le lieu de cet ouvrage est finalement la nuit. Alisa Resnik la traverse, explore ses entrailles, part à sa rencontre, dans les rues désertes et les paysages où quelques silhouettes furtives se glissent, dans les intérieurs pâles et les apparitions de visages fragiles ou parfois extatiques.

De lueurs étouffées en éclats de couleurs dans l'ombre, la photographe décrit ce qui pourrait sembler une errance, mais qui se révèle être son cheminement et son récit. Le récit, frémissant et subtil, de celle qui n'est de nulle part et appartient pourtant tout entière à ce monde nocturne. Par ses images puissantes, elle en révèle la beauté et la grâce. Alors, tel un foyer accueillant, il la reçoit et l'enveloppe. Au fil des pages, Alisa Resnik nous entraîne avec elle et nous nous abandonnons à la brutalité comme à la douceur de la nuit. »

        -- Caroline Bénichou  "

Cet ouvrage très attendu, paru en novembre 2021, est le second de Alisa Resnik après qu'elle a obtenu le European Publishers Award en 2013 et publié One Another / L'un l'autre en cinq versions et cinq langues [NB : ces deux versions, anglaise et française, seront bientôt de nouveau disponibles sur notre site - cf. lien en bas de page].

152 pages - Couverture rigide

Editions lamaindonne, 2021

Format : 21.5 x 28 cm

Neuf - Aucun défaut

Attention : derniers livres disponibles !

$40.05

Resnik, Alisa

Alisa Resnik est une photographe d'origine russe basée à Berlin. Elle se consacre à la photographie à partir de 2008 après des études de philosophie et d'histoire de l'art à Berlin et à Bologne. Son travail photographique intimiste et souvent sur une palette sombre et nocturne dévoile avec empathie la fragilité des êtres. En 2013, elle est lauréate du European Publishers Award, et son projet "One Another" ( "L'un l'autre" en français) est publié simultanément en cinq langues dans cinq pays. Nous proposons les versions anglaise (Dewi Lewis Publishing) et française (Actes Sud). Le travail de Alisa Resnik a fait partie en 2018 de l'exposition collective "Eyes Wild Open" au Jardin Botanique de Bruxelles, sous le commissariat de Marie Sordat. En 2021, Alisa Resnik publie chez Editions lamaindonne son second livre photo "On the Night that We Leave" qui ressemble à une errance, mais est en fait le cheminement, l'histoire de la photographe et de la femme, toujours en lien intime et puissant avec la nuit. © Portrait (non crédité) issu du site  inDeauville en lien avec l'exposition de l'artiste dans le cadre du festival Planches Contact 2019.
  • Aperçu rapide Resnik, Alisa
    $43.48 Rupture de stock

    Présentation de l'éditeur :  "One Another présente essentiellement des images réalisées de nuit à Saint-Petersbourg et Berlin. Des scènes aux gris très sombres, des bars glauques, des salles vides et des vieilles chambres d'hôtel qui semblent n'être que des traces du passé. Et des visages, des regards dérobés, des petits gestes maladroits, des mains...

    $43.48
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Présentation sur le site de lamaindonne : "Antebellum South : de cette appellation qui désigne le sud-est – profond – des États-Unis, l'usage a retenu son sens désormais commun, pour ne pas dire réactionnaire : celui du refus de la modernité. Lorsque je m'y suis installé en 1972, et tout au long des années qui suivirent, durant lesquelles, seul ou à deux,...

    $40.05
    Disponible
  • Présentation par éditions lamaindonne : "Longtemps, Gaël Bonnefon a titré l'ensemble de ses images About Decline. Un corpus de photographies s'étalant sur plus de 10 ans, qui rend hommage à la beauté du banal et du quotidien. Il en explore les interstices, entre visible et invisible, là où la vie ordinaire révèle ses parts d’ombres. Un travail qui évolue...

    $42.34
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Présentation de l'éditeur : "Après nous avoir présenté sa vision de Montréal dans Tôt un dimanche matin / Journal de Montréal, c’est à New York que se frotte ici Julien Coquentin. Cette fois, à l’inverse de Montréal, c’est un court voyage d’une semaine qu’il effectue. Une semaine pour photographier New York, c’est peu. Mais ça oblige à être à l’affût, à...