Černé roky (The Black Years)

@Jarcovjáková, Libuše

978-8090523968

Neuf

Présentation par Nakladatelství wo-men (extraits) :     [traduction L'Ascenseur Végétal]

"Le livre Černé roky (The Black Years) [ou Les années noires] nous présente les carnets photographiques et littéraires de l'influente photographe de l'underground Libuše Jarcovjáková, également connue comme la Nan Goldin tchèque. Sur la période 1971–1987, ces carnets extraient le quotidien en noir et blanc de Prague, Berlin et Tokyo, révélant la beauté d'une époque mais aussi son déclin.

(...) Le livre propose un assemblage inattendu de photographies, de journaux personnels et de lettres qui dessinent 17 années de la vie à vif d'une femme artiste  insoumise.

Libuše a toujours évolué aux extrêmes. Elle a vécu dans des bars, travaillé en équipe de nuit chez un imprimeur, connu des dizaines de partenaires des deux sexes, photographié dans des clubs gays à moitié illégaux, et même appris le tchèque à des cubains et des vietnamiens, tout en évoluant également dans les cercles artistiques respectés. Elle était en relation avec l'élite de la photographie tchèque, dont Anna Fárová, et également avec les artistes de l'époque (Karel Vaca ou les peintres jumelles Jitka Válová and Květa Válová). Elle a photographié au Japon, travaillant pour des marques internationales telles que Comme des Garçons ou Pasha, pour retourner ensuite immédiatement vers le fond, dans le quotidien en noir et blanc d'un régime communiste. Elle a continuellement foulé au pied les frontières, à la fois des pays de l'ouest et des stéréotypes sociaux, se faisant un chemin dans une époque à la moralité et aux manières rigides.

Černé roky (The Black Years) documente la vraie vie de personnes vivant en Tchécoslovaquie dans les années 70 et 80, ou plutôt la vie qu'ils avaient peur de vivre. Libuše a réussi à tenir tête à une commission sur l'avortement, à la police secrète, et non des moindres, à un père difficile. Elle a photographié et documenté tout ce qu'elle voyait, et The Black Years en est la preuve vivante."

Ce livre est un projet porté par Barbora Baronová, fondatrice de Nakladatelství wo-men, documentaliste, et éditrice du livre, et Lucia L. Fišerová, commissaire, historienne de la photographie et éditrice photo pour le livre.

Une importante exposition rétrospective du travail de Libuše Jarcovjáková, intitulée Evokativ, a été présentée aux Rencontres d'Arles 2019.

Hors deux essais en fin d'ouvrage traduits en anglais, l'intégralité du texte est uniquement en tchèque.

460 pages + livret en insert - Couverture rigide avec jaquette plastic

Nakladatelství wo-men, 2016

Format : 20 x 28 cm

Neuf - Aucun défaut

$103.90

Jarcovjáková, Libuše

Libuše Jarcovjáková est une photographe tchèque. Elle est souvent comparée à Nan Goldin. Elle a photographié son quotidien et ses rencontres, en particulier la vie nocturne, dans le Prague et le Berlin ouest des années 1970 et 1980. Son style très direct, qui approche la rue, la sexualité, les drogues et la dépression de manière directe et frontale est très reconnaissable. Une rétrospective de son travail a été présentée aux Rencontres d'Arles 2019. La monographie "Černe Roky (The Black Years)", retrace également son parcours, et a été publiée en 2016 (Nakladatelství wo-men) © Auto-portrait issu du site de l'éditeur Nakladatelství wo-men